Fertilisation

|

L’association indispensable…

La qualité de la culture passe par une alimentation hydrique et une nutrition minérale fractionnée et raisonnée. Ces deux facteurs sont déterminants pour la qualité et il est difficile d’agir sur les autres facteurs avec autant d’efficacité : conduite, palissage, taille, densité, exposition, sol, climat, etc.

Le fait de posséder un outil fixe, uniforme, précis, rapide, efficace pour la distribution d’une solution nutritive maîtrisée permet aux producteurs de mieux rentabiliser ses charges d’intrants.

 

Tank : injecteur d’engrais à réservoir

Il s’agit de cuves à engrais spécialement conçues pour la fertilisation en agriculture. Le principe est très simple : deux branchements sur la ligne d’irrigation permettent d’obtenir une circulation au travers du réservoir dans lequel sont placés les engrais hydrosolubles. La cuve possède une ouverture de gros diamètre qui facilite le remplissage et empêche le débordement des engrais. La forme de cette ouverture et le joint d’étanchéité en néoprène assurent une fermeture hermétique et un service longue durée. Des pieds en métal recouverts de caoutchouc isolent la cuve du sol afin d’empêcher la corrosion et l’endommagement de la couche protectrice (modèles verticaux). Les cuves sont livrées avec 2 raccords et 2 flexibles entrée/sortie pour la connexion sur le réseau.

 

Pompe doseuse

La pompe doseuse injecte la solution nutritive depuis un bac, proportionnellement au débit qui la traverse (le taux d’injection est réglable). De manière générale, la pompe doseuse est installée en by-pass de la conduite principale d’irrigation, avec une vanne en entrée (sur la prise d’eau) et une autre en sortie. Il peut aussi, par sécurité, être nécessaire de mettre en place un clapet anti-retour sur la canalisation principale, avant la pompe, pour éviter toute pollution. Les pompes doseuses commencent à fonctionner à basse pression et à faible débit.

ABONNEZ-VOUS A NOTRE MAGAZINE

Je suis d'accord sur le traitement des données personnelles