Irrigation du tabac – A la rencontre d’un agriculteur

|

Après un été difficile, nous sommes venus à la rencontre de Loic Baud, producteur de tabac en Charentes-Maritime. Pour la 6ème saison déjà, M. Baud renouvèle son utilisation du goutte-à-goutte Netafim pour irriguer ses champs de tabac. Ce système, installé par Martineau Irrigation, fonctionne à basse pression et a ainsi permis à l’agriculteur de tripler sa surface plantée en tabac. Dans cette région où domine la production de Cognac, la culture du tabac constitue la principale source de revenus des exploitants qui n’ont pas la possibilité de cultiver la vigne.

Adepte de la fertirrigation – c’est-à-dire que les engrais sont délivrés à la plante directement par le biais du goutte-à-goutte – M. Baud partage ouvertement son enthousiasme sur les multiples bénéfices que lui a apporté le système. Le rendement à l’hectare a en moyenne augmenté de 25%, le tout sur une surface qui atteint aujourd’hui les 35 hectares. L’humidification du feuillage étant faible, les problématiques de mildiou sont nettement réduites. La culture du tabac est particulièrement gourmande en main d’œuvre. En saison sèche, le goutte-à-goutte est une solution flexible, apportant l’eau immédiatement aux plants qui en ont besoin sans empêcher le passage des machines. M. Baud constate cet été encore que ces plantes ne montrent aucun signe de stress, même au plus dur de la saison, ce dont ne peuvent témoigner tous ses voisins.

Cependant, la maitrise dont fait preuve l’agriculteur aujourd’hui n’est pas apparue dès 2010, lors de la première installation du système de goutte-à-goutte. La quantité et le timing exact de l’irrigation ont été affinés petit à petit, mais c’est surtout à des difficultés d’ordre technique qu’il a fallu faire face. En effet, la ligne de goutteurs est installée au pied des plants de tabac, et recouverte de terre au moment de la formation de la butte. C’est donc naturellement que les racines croissent de part et d’autre de cette ligne, et parfois même l’entourent. Après la récolte, quand l’agriculteur doit retirer les gaines du sol pour les faire recycler, les racines résiduelles bloquent l’extraction et rendent ainsi cette dernière étape pénible et chronophage. M. Baud a donc au fil des années adapté ses pratiques et associé la reprise de la gaine au passage de deux disques qui découpent les racines autour des goutteurs : l’extraction est facilitée, et le processus ne requiert que 3 salariés pour une durée de quelques jours. De même, c’est grâce à son expérience que M. Baud sait désormais où positionner le peigne, c’est-à-dire la conduite qui amène l’eau aux goutteurs. Ce n’est donc plus en bordure de parcelle que le FlatNet® est installé, mais à 15m à l’intérieur de celle-ci afin de permettre aux machines de manœuvrer aisément sans endommager les raccords et le départ des lignes.

Ce producteur innovant et technique conclut aujourd’hui sans hésiter sur les atouts du goutte-à-goutte sur culture de tabac. Familier des systèmes d’irrigation de précision, M. Baud se lance maintenant dans la production de fraises en serre en plus de son activité actuelle.

20161019_135133

20161019_135126

ABONNEZ-VOUS A NOTRE MAGAZINE

Je suis d'accord sur le traitement des données personnelles